vendredi 15 juillet 2016

Tannage a la cervelle premier essai!




Bonjour à tous!

Dans la foulée de la peau a l'alun, j'ai essayé la technique du tannage à la cervelle.

Même principe que pour l'alun, je suis partie donc d'une peau salée qui ressemble à ca: j’ai fait une seule peau de chaque technique, pour apprendre et faire ça correctement.

   
      

       


On commence de la même façon que pour l'autre recette, vu que je pars d'une peau salée. Trempage court pour ramollir et réhydraté la peau. Une ou deux heures selon le besoin.

Pour info. Le tannage d'une peau a la cervelle se fait à sec pour le d’écharnage. La pour le coup ça ne va pas être possible.

Donc après trempage, l'écharnage humide. On enlevé la membrane (fibre, graisses et chairs restantes) de la peau.

Ensuite j’ai donc lavé comme pour l’alun, bien essoré. Et j’ai placé sur un cadre. la peau de lapin est fragile, je n'ai pas trop tendu les cordes. la peau a été tendue dans le sens du poil, pour qu'ils se lissent d'eux même. un bon coup de peigne pour défaire les nœuds et les "queues de rat"



J’ai donc fait mon mélange à la cervelle.

Pour ce faire il me fallait une cervelle de lapin, que je n’avais pas (la cervelle d’un animal suffit à tanner sa peau) et je doute fort qu’on en vende en magasin. J’ai acheté une cervelle de veau dont j’ai prélevé un morceau suffisamment petit pour appartenir à ce mammifère.
J’ai mis le reste au congélateur.

La cervelle est place dans une vieille casserole avec de l’eau (j’ai mis au pif ½ verre à moutarde). Puis il faut faire chauffer et cuire jusqu’à ce que la cervelle se désagrège.

Ensuite on passe au mixer pour avoir un mélange bien homogène. On passe à travers un chinois pour enlever fibres et morceaux.

               


On obtient une sorte de coulis rose passé à l’odeur nauséabonde….. D’ailleurs, si vous en avez la possibilité ne faites pas ça chez vous, mais sur un réchaud dehors ! ca a la fâcheuse tendance à sentir la cervelle cuite  partout dans la maison après…

On met les gants, on verse la cervelle sur la peau et on étale. Et on laisse sécher.
     

j'ai posé la peau a plat pour le tannage.


Après... hé bien...C’est là tout mon problème, aucune idée du temps qu’il fallait laisser sécher… j’ai du la laisser trop longtemps car au moment du graissage, elle était déjà trop rigide……

J’ai tout de même graissé, avec l’huile de poisson n’ayant rien d’autre à mettre.

voila la peau sur cadre au moment du graissage:

on voit que la peau a rétréci et que le cuir a pris une couleur très marron.

Je n’ai pas pris la peine d’assouplir, j’avais trop peur de l’abimer plus qu’autre chose. La peau étant très fine avec un effet plastique.....

Donc cette peau a un poil magnifique, je peux la plier en deux dans les deux sens mais rien de plus. Un beau tapis quoi.



Même problème que l’autre peau, évidemment, l’odeur ! Espérons que ça se dissipe sinon je tenterais la même approche que pour l’autre peau : bicarbonate de soude + talc + poudre iris !

premier essai pas très concluant, a retenter!











1 commentaire:

  1. bonjour après avoir passer la cervelle sur la peux il faut l'assouplir pendant le séchage deux a trois fois par jour et une fois bien sèche l'assouplir ( moi jais un petit poteaux arrondi et j'y vais avec vigueur ) bye continu

    RépondreSupprimer